En bon jardinier soucieux de préserver la qualité de son sol, vous avez méticuleusement paillé votre potager à l’automne. Seulement voilà, l’hiver passe, la nouvelle saison de jardinage arrive et vous vous demandez s’il faut retirer le paillage et comment enlever ce paillage ?

Comment enlever son paillage ?

L’intérêt de pailler à l’automne

Mis en place à la fin de la récolte potagère, à l’automne, le paillage organique ou minéral sert avant tout à fertiliser le sol de nouveau. Il évite également le lessivage par l’eau de pluie et vous garantit une bonne qualité de sol pour la nouvelle saison. De manière générale, il est possible de pailler avec divers matériaux comme de la paille, des plaquettes de bois mais également des feuilles mortes, de l'écorce de pin, de l'ardoise, des tontes de pelouse, du bois raméal fragmenté (BRF)…

Pour le paillage automnal, on préférera cependant les matériaux se décomposant rapidement et ayant un fort apport nutritif, comme les tontes de pelouse (à installer toujours après séchage), l'écorce de pin, les feuilles mortes, le BRF ou encore de la coque de cacao. Il peut être intéressant d’ajouter quelques fruits abîmés ou du compost qui en se décomposant viendra nourrir le sol.

On évitera par contre à cette saison les matériaux à décomposition lente comme la paille.

Quand retirer le paillis et pourquoi ?

Si la présence d’un paillis durant l’hiver est bienfaiteur pour le sol du potager, il est néanmoins nécessaire de le retirer au début du printemps. En effet, avant de débuter la plantation, il est nécessaire que la terre soit sèche et suffisamment réchauffée (sa température doit être autour de 10°C) pour assurer un bon démarrage à vos plants.

Il est donc important de laisser votre terre à nue quinze jours à trois semaines avant le semis. Il n’y a pas de date précise pour dépailler. Tout dépend du calendrier des semis et plantations à réaliser, ainsi que des prévisions météo : si une vague de froid ou de fortes précipitations sont prévues, mieux vaut repousser.

L’autre intérêt de dépailler en début de saison est de limiter la prolifération des limaces qui se cachent sous le paillage et sont friandes des jeunes pousses que vous vous apprêtez à planter.

Comment dépailler et que faire du vieux paillis ?

A la fin de l’hiver, il est possible qu’une partie du paillage ait été décomposé. Il ne restera donc qu’à ratisser les résidus. Ils peuvent être rabattus en place une fois les plantations terminées. Il est, important de ne pas laisser le sol à nu à ce stade afin d’éviter l’évaporation et limiter la pousse des mauvaises herbes.

Si le volume de vieux paillis est trop important, il est possible d’en intégrer une partie au compost de manière progressive.

Pour aller plus loin, consultez notre guide ci-dessous ou contactez-nous par téléphone.

Tout savoir sur le paillage